Archives Décembre  2009

Forte houle sur Saint-Barth.
Météo France l'avait annoncé, la mer est actuellement très agitée et est orientée au Nord-nord-est avec des creux moyens voisins de 2m80. Selon les prévisions de Météo-France,cette houle de Nord-nord-est va progressivement s'allonger et se creuser rendant la mer forte.
Les creux moyens atteindront 3m à 3m50 à la mi-journée, entre 3m50 et 4m en soirée avec des vagues maximales qui pourront culminer de 5 à 6 m voire plus. Cette forte houle devrait persister mardi, avec des creux voisins de 3m50 avant de s'atténuer mercredi.
Par ailleurs, la période de cette houle s'allongera jusqu'à 15 secondes mardi devenant ainsi plus énergétique et donc dangereuse sur le littoral affecté.
De puissants rouleaux vont déferler sur les littoraux exposés au Nord de toutes les îles. Cette agitation assez inhabituelle rendra donc toutes activités côtières délicates et potentiellement dangereuses les prochaines 48 heures. Le danger est moindre au large, mais très agitée sur les côtes exposées, mais aussi à Corossol et Gustavia, comme l'atteste nos images prises cette après-midi.
La rade de Gustavia a perdu son allure de fêtes de fin d'année, puisque tout les motors-yachts ont dû quitter les quais à l'intérieur de la rade, pour aller jeter l'ancre plus aux large.
C'est reparti avec les "chanté Nwel"
2009/2010, un jour de l'an, " différent ".
Gustavia n'aura pas eu la ferveur des années passées pour le passage  à l'an 2010, le mauvais temps, et plus particulièrement la houle est venue nous rappeler que, même hors saison cyclonique "elle était toujours là" .
Cette grosse houle a en effet fait sortir de la rade de Gustavia tous les motors-yachts qui ont passé le réveillon de la Saint Sylvestre ancrés de Corossol à Gouverneur.
Malgré une ambiance au "ralenti" et un peu moins de monde, le bal du réveillon a eu lieu sur les quais d'honneurs avec des orchestres locaux et un venu de Saint-Martin, nous avons pu aussi admirer ce très beau feu d'artifice tiré de Gustavia. Mais la Saint Sylvestre, c'était aussi au Sélect et partout ailleurs où l'on pouvait faire la fête, qui pour certains s'est terminée le matin vers 7 heures. Saint-Barth va encore et encore faire la une des journaux people, car  notre petit cailloux aura été cette année encore  la destination VIP de la fin 2009, avec Beyonce, Jay Z, Usher, Orlando Blum, Gwen Stefani, Miranda Kerr et maintenant Lindsay Lohan, il y avait plus de stars au mètre carré que jamais !
Photos prises ce dimanche 3 janvier 2010.
Bien qu'un peu plus calme que les autres années, les "chanté nwel" commencent à ce faire entendre, c'est Au Régal à Corossol que cela a commencé depuis le week-end dernier, mais bien plus encore ce week-end ci, où Miki, le patron de ce lieu convivial accueillait Nono, Lelek, Didier et les autres pour faire résonner les cantiques de Noël au son des tambours, accordéons, guitares et synté.
Autrefois, dans les cases les plus humbles de Corossol, comme dans les plus belles maisons on se réunissait dès le coucher du soleil autour d'une table éclairée par une lampe à pétrole  un « lampion » ou une bougie pour chanter en chœur ces cantiques..
On retrouve aujourd'hui, toujours les mêmes cantiques dont les principaux et les plus connus sont « Joseph mon cher fidèle », « Dans le calme de la nuit », « Allez mon voisin », « Il est né le divin enfant », « Allons-y donc » etc...
A la semaine prochaine avec d'autres animations d'avant Noël.
Le Père Noël dans les écoles.

Le Père Noël a fait un crochet par l'école Saint-Marie de Colombier avant sa grande tournée du 24 décembre.
C'est un Père Noël très écolo qu'on a rencontré le vendredi 18 décembre, il s'est rendu à l'école Sainte-Marie à vélo, avec sa hotte pleine de jouets.
L'accueil a été très chaleureux et, avant la distribution , les enfants ont chanté et dansé  devant de nombreux parents qui avaient fait le déplacement.
Le père noël sera encore bien présent un peu partout, et notamment dans les rues de Gustavia jusqu'au 24 décembre.
"Le Père Noël dans les rues de Gustavia du 21 au 24 décembre 2009".
Evacuation de ferrailles.
Pas de repos  pour le service de propreté de Public, qui même en pleine période de fêtes continu d'arrache-pied  à la bonne continuité des actions en faveur de notre environnement.
C'est en effet le vendredi 18 décembre qu'une nouvelle opération d'évacuation de nos  ferrailles a eu lieu, et c'est au total plus de 714 tonnes de ferrailles, 19 tonnes d'aluminium ainsi que plus de 30 tonnes de batteries qui ont été embarquées à bord du bateau "Irène V" à destination de Curaçao pour y être recyclées.
Les services de la collectivité, ainsi que le service de propreté par le biais de son responsable TURBE Christophe, remercient tous ceux qui ont contribué à la bonne marche de cette opération et en particulier, le directeur du port Ernest BRIN ainsi que les agents du centre de propreté qui ont été mobilisés pour l'occasion. 
Un avion se "beach" à St-Jean.
Plus de peur que de mal pour les occupants de ce petit bi-moteur, un Piper Seneca V de la compagnie Taxi Caraïbes Air qui a fini sa course sur la plage de Saint-Jean ce dimanche 3 janvier peu avant midi, les secours qui sont rapidement arrivés sur place ont permis de retirer l'appareil pour permettre la reprise du trafic.
Ce genre d'incident n'est pas rare à Saint-Barth, mais heureusement plus spectaculaire que dramatique.
Le samedi 23 mai, un même incident avait eu lieu, filmé par un vidéaste amateur dont la vidéo avait fait le tour du monde et que vous pouvez revoir dans les archives du site du mois de mai 2009.   

http://www.corossol.info/archivesmai2009/index.html

Photo : GREAUX Francis
Ni froid, ni neige à Saint-Barth, mais sous  un soleil à 28°, de belles traditions de Noël tout de même.
Les palmiers vont font décorer de petites lumières. Les cantiques de Noël reflètent la piété antillaise. Ils mettent en scène des personnages typiques comme le berger Michaux qui veillait en attendant l'arrivée de Jésus.
Aux Antilles, l'arrivée de Noël se rythme d'un événement traditionnel : on tue le cochon qui sera mangé au repas ainsi que le décrit la célèbre chanson : "Honoré, honoré Cochon la ka crié".
Mais à Saint-Barth, la tradition est plus le fameux jambon de Noël  et galettes pays. Mais le clou de la fête demeure le "pône", un pudding composé de patates douces, de giromon (potiron local), de sucre, de vanille, de raisins, de cannelle, le tout enduit de bon beurre et doré au four, bien que les traditions venues d'ailleurs s'installent de plus en plus : huîtres, foie gras, morue etc...
Mais la tradition Saint-Barth, c'est aussi la messe de minuit, car Noël s'est avant tout une fête religieuse qui cette année sera célébrée à l'église de Lorient.
Depuis déjà une dixaine de jours, "les chanter nwel" se font entendre un peu partout, bien qu'un peu moins nombreux cette année, la tradition est de mise, nous signalerons cette année encore le passage du camion orchestre " dé mounes du vent" comme ont dit ici à Corossol, et qui fait résonner les cantiques aux quatre coins de l'île.

Le sapin D 'Alex Gréaux à Merlete
Messe de minuit à l'église de Lorient
La crêche du restaurant "Le portugal" à Lorient
A la halle aux poissons, les pêcheurs livrent leurs derniers clients.
Arbre de Noël des personnes âgées au restaurant scolaire de Gustavia. 
Le père Noël est passé aussi à l'hôtel de la collectivité.
Chanter nwel au Régal
Que serait un Noël, sans les "ti blos" du régal à Corossol. Cliquez sur notre guitariste pour faire un "ti tour" au Régal.
Les sapeurs-pompiers ont fêté la Sainte-Barbe.
C'est une habitude vieille de plus d'un demi-siècle: les sapeurs-pompiers de Saint-Barthélemy ont eux aussi respecté la tradition et ont fêté la Sainte-Barbe ce week-end.
Tout a débuté par un concours de belote le samedi 5 décembre, un parcours sportif, une messe en l'Eglise de Lorient et un bal le soir à la caserne de Saint-Jean.
Le dimanche 6 décembre, la journée commençait par une marche dès 6 heures 30 du matin, puis du départ des engins pour la parade dans les rues de Gustavia suivie de la traditionnelle séance photo avec les enfants en face du parking de la république.
Un week-end très chargé en évènements, nous reviendrons en début de semaine sur un autre évènement qui a eu lieu sur le plateau de l'AJOE avec la kermesse organisée par l'association des assistantes maternelles  Bout d'chou. 
Mise en place d'une zone bleue à Gustavia, à partir du 15 décembre 2009.
Une zone bleu est une zone dont le stationnement est gratuit pour une période limité et interdit passé la durée autorisée. La durée de stationnement a été fixée à 1 heure 30 par le conseil territorial du lundi au samedi de 8 heures à 18 heures, sauf le dimanche et les jours fériés.
Pour permettre de réglementer le stationnement et faciliter l'accès aux commerces, des zones de stationnements non-payants dites "zone bleue" ont été instaurées aux emplacements suivants:


La partie Est de la rue de la République, de la pharmacie à l'entrée de la ville, jusqu'à la rue Couturier.
Des deux côtés de la rue de la république, sur le tronçon compris entre la rue Couturier et la rue de la France.
Des deux côtés de la rue de la France, sur le tronçon entre la rue de la République et la rue du bord de mer.
Des deux côtés de la rue du bord de mer, sur les emplacements matérialisés des places de parking.
La partie nord de la place d'arme.
La partie nord de la rue Samuel Fahlberg, entre le restaurant "les Boucaniers" et le restaurant, "Le Bistro"
Les disques de stationnements gratuits sont à votre disposition à l'hôtel de la collectivité et à la police territoriale ainsi qu'au CTTSB.
Mission aux Antilles. Le Pourquoi-Pas?  est arrivé à Saint-Barth.
Le navire océanographique Pourquoi-Pas? a appareillé de Brest, et est arrivé ce mardi matin dans les eaux de notre île pour une nouvelle mission aux Antilles, dans le secteur des îles de  Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Une mission qui est prévue pour une durée de deux mois environ et qui devrait s'achever courant janvier. Ce déploiement permettra une mise à jour des données hydrographiques nécessaires à la réactualisation des cartes marines. Une démarche qui présente d'autant plus d'intérêt que les derniers levés remontent aux années 1950 et, pour certains, du XIXe siècle. Le développement de la navigation de croisière, notamment dans ce secteur, justifie les moyens mis en oeuvre à l'occasion de cette campagne baptisée ZMAG. Dans les baies de faible profondeur, le Pourquoi-Pas ? utilisera une vedette du Shom pour ces mesures. Dans les autres cas, c'est le sondeur multifaisceaux qui sera utilisé.
Le Pourquoi-Pas ? effectue des campagnes au profit de la communauté scientifique, comme Bob Geo, l'été dernier, BobEco ou Bathyluck09 pour le CNRS en juin juillet, ainsi qu'au profit du Shom (Service hydrographique et océanographique de la Marine). Le navire a en effet été financé à 55% par Ifremer et à 45% par le Shom, et il est opéré par le GIEGenavir. Le service hydrographique néerlandais sera tenu informé des résultats de la campagne, une partie de l'île de Saint-Martin étant placée sous sa jurisdiction.

compteur gratuit