Archives janvier 2013

Allocution de Daniel Gibbs, Député de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin, à l'occasion de la présentation de ses voeux, devant les élus du Conseil Territorial, les membres du CESC, les représentants de la CEM, et le représentant du Préfet de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin, le vendredi 11 janvier 2013 à l'Hôtel de la Collectivité.
Monsieur le Président du Conseil Territorial,
Monsieur le Sénateur de Saint-Barthélemy,
Monsieur le Délégué du Préfet,
Monsieur le Président du Conseil Economique Social et Culturel,
Monsieur le Président de la Chambre Economique Multiprofessionnelle,
Mesdames et Messieurs les élus,
Chers amis,

Rapidement, avant mon intervention, je souhaiterai remercier le Conseil territorial et son président, pour la mise à ma disposition ce matin - il est vrai, un peu à la dernière minute et je m'en excuse - de ce lieu de réception improvisée et pour l'organisation du vin d'honneur qui va suivre : merci donc M. Magras, cher Bruno, d'avoir rendu possible ce moment de convivialité et merci à vous tous, pour votre accueil ce matin.
Je souhaiterai également vous remercier tout particulièrement, Monsieur le Président, Monsieur le Sénateur, pour la confiance que vous m'avez témoigné depuis ma récente prise de fonction et pour la dynamique de travail que vous n'avez depuis, de cesse d'insuffler. Je me félicite notamment de l'excellente collaboration avec votre directeur de cabinet, toujours à l'écoute, très réactif et toujours disponible : merci à toi Christophe.
En ce début d'année, je souhaite vous présenter mes vœux les plus sincères et les plus chaleureux pour cette année 2013 tout juste entamée. Ces vœux de bonheur et de pleine réussite personnelle et professionnelle, je tiens également à les présenter à tous les Saint-Barth et aux forces vives de la Collectivité. A vos proches, à vos familles, à tous ceux qui vous sont chers, puisse cette nouvelle année qui s'ouvre, combler vos espérances et vos projets dans tous les domaines.
L'année qui s'achève aura été dense sur le plan électoral ; cette année qui débute le sera sur le plan politique. J'insiste une nouvelle fois sur mon engagement à travailler main dans la main, dans un étroit partenariat et en bonne intelligence, avec les élus de la Collectivité et les représentants nationaux de Saint-Barthélemy.
Je serai à vos côtés, M. le Président, M. le Sénateur, pour défendre les intérêts de la Collectivité de Saint-Barthélemy et pour vous épauler sur les dossiers prioritaires. J'ai lu, dans les vœux de M. le ministre des outre-mer, que Saint-Barth bénéficiera d'un accompagnement de l'Etat sur celui de son devenir européen et je m'en félicite. D'autres sujets méritent l'attention de l'Etat. J'en citerai quelques-uns tels que le maintien de la présence du laboratoire de Saint-Barthélemy dans le cadre de la discussion du projet de loi relatif à l'application de l'ordonnance N°2010-49 du 13 janvier 2010 relative à la biologie médicale ;
Ou encore, la modification du Code de Commerce afin d'offrir la faculté à la Collectivité d'Outre-Mer de Saint-Barthélemy de fixer un numerus clausus s'appliquant aux entreprises pratiquant la location de voitures et de limiter le nombre de voitures par entreprise ;

Autre sujet à défendre : celui de l'acquisition par la Collectivité des terrains appartenant à l'Etat situés rue de la Paix à Gustavia afin d'y réaliser un parking public destiné à désengorger le centre ville ;

Il s'agira également de mener une réflexion sur la création d'une caisse autonome de Sécurité Sociale à Saint-Barthélemy, l'assurance maladie y étant chaque année excédentaire d'environ 24 millions d'Euros.

J'ai appris, M. le Président, que votre Conseil territorial a pris la précaution de budgétiser 8,4 millions d'euros pour anticiper les paiements que vous réclame l'Etat au titre de la Dotation de Compensation des Charges négative de 2008 et la moitié de celle de 2009. Je sais tout le poids que cette absurdité comptable, ce non-sens administratif, cet affront politique, pourrait peser sur les comptes de la Collectivité et mettre en péril sa capacité d'investissement. Je vous soutiens donc pleinement dans la contestation de cette DGC inversée et serai le relai de vos démarches.

J'ai eu, il y a quelques semaines, le plaisir de participer ici-même à Saint-Barthélemy, avec vous, aux travaux sur les thématiques du tourisme et du transport dans le cadre de la conférence économique et sociale voulue par le gouvernement, et j'ai pu apprécier la dynamique de travail qui vous anime.
La parfaite maîtrise des enjeux et du devenir du développement économique, social, environnemental de son territoire ; l'exemplarité d'une Collectivité qui assume sereinement et avec fierté son destin de jeune Collectivité d'outre-mer, en somme, la réussite de Saint-Barthélemy, reposent, j'en suis persuadé, sur cette concertation permanente entre élus, citoyens et professionnels de l'île.
Alors certes, il y a des difficultés à surmonter, de nouveaux challenges à relever : mais cette vision partagée, ce travail de concert au cœur duquel je souhaite être un acteur engagé, continueront à servir l'avenir de l'île, comme ils en ont assuré les beaux jours.

L'attractivité d'un territoire n'est pas uniquement liée à sa capacité, à son attractivité économique. Elle suppose aussi que tous ceux qui y travaillent, qui y vivent, qui y passent leurs vacances, bénéficient d'un cadre de vie de qualité, en termes de logement, de transports, d'équipements collectifs ou encore de paysages préservés : autant d'atouts que Saint-Barthélemy a su conjuguer et qui fondent son excellente - et méritée - réputation internationale de joyau de notre région. Il ne faudrait pas qu'une logique purement comptable, appliquée par un gouvernement empêtré dans son bricolage anti-austérité, vienne mettre en péril l'avenir d'une Collectivité qui a toujours su prendre ses responsabilités et qui fait figure d'exemple en matière de gestion. Aimé Césaire disait que " la justice écoute aux portes de la beauté " : j'ai bon espoir qu'elle vienne enfin frapper aux portes de la belle, très belle, île de Saint-Barthélemy.
Que 2013 soit une année heureuse et positive pour Saint-Barthélemy.

Je vous remercie.

Daniel GIBBS
Député de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin.

Accident d'avion à St-Barth. 
Vers 14 heures, vendredi 4 janvier en début d'après-midi, un petit avion école s'est écrasé dans le morne de Public, juste  avant l'atterrissage sur la piste de Saint-Jean.
Les secours sont intervenus très rapidement, les deux occupants de l'appareil ont été blessé, et transportés à l'hôpital, le pilote a été évacué vers le CHU de pointe-à-pitre.
Pour l'instant, aucune informations sur les causes de cet accident.  
Nettoyage de l'île.
Nettoyage de l'île par les clubs services : Lion's club, Rotary Club, St Barth Environnement  ainsi que La Réserve Naturelle et L'APO ( Association pour la Protection des Oiseaux)

Le dimanche 13 janvier 2013, plus d'une cinquantaine de bénévoles s'étaient donnés rendez-vous pour un nettoyage du vent de l'île et de la petite anse à Flamands. Une opération qui a duré toute la matinée, pour se terminer par un pique-nique au " zion garden " à Saline.
Les bénévoles ont récoltés 7 camions de détritus en tous genres, (environ 3 tonnes) qui ont été déposés au service de propreté pour y être triés.
Cette action était aussi soutenue par la collectivité avec la présence de Nils, Benoît et Jeannot sans oublier la collaboration de Christophe du service de propreté.
Malgré les efforts de la collectivité au niveau du service de propreté pour le tri sélectif, le recyclage et la valorisation des déchets ultimes, des permanences même le dimanche, de l'action sans relâche des agents de la brigade verte à longueur d'année, nous constatons, que certaines personnes n'ont aucun civisme, aucun savoir vivre et se moquent complètement de notre environnement.
Un grand remerciement à toutes les personnes qui comme moi, se sont levées ce dimanche très tôt pour que notre île continue à être connue et reconnue respectueuse de notre environnement. 
Merci à Tony DUARTE pour les photos.