Archives mai 2013

Planche à voile.
Maëlle Guilbaud chez les « Bleuets »
A l'issue des épreuves de présélection qui se sont déroulées en 3 phases ; la MED CUP à Marseille au mois de mars, l'épreuve nationale à l'Ecole Nationale de Voile de Quiberon du 8 au 12 mai dernier et le regroupement national qui s'est déroulé du 18 au 20 mai à l'Ecole Nationale de Voile de Quiberon, le comité de sélection de la FFVoile a validé la participation de Maëlle Guilbaud au Championnat d'Europe Jeune EUROSAF 2013 du 3 au 9 août à Tavira au Portugal et par là même son premier pas chez les « Bleuets », l'équipe de France Jeune.
Une belle récompense pour la jeune athlète qui a intégré le Centre Excellence Régional de La Baule l'année dernière lors de son entrée au Lycée.
Maëlle Guilbaud réalise son double projet « études & sport de haut niveau » grâce au soutien de la Collectivité de St Barthélemy, de la Ligue des Pays de la Loire, du SN Sablais, du Centre Nautique de St Barthélemy, Magic Surf Brest, Marché U, Mademoiselle Hortense et Bleu Electric & Services.
Saint-Barth au temps des goélettes.
Ce vendredi 24 mai 2013, a eu lieu à la salle de la capitainerie à Gustavia, une conférence sur l'histoire des Goélettes à Saint-Barthélemy.
Initié par le Club Unesco et le magazine Tropical, cette conférence était animé par M. Roger Jaffray, officier de marine et administrateur des Affaires maritimes dans la région à la retraite aujourd'hui.
Ce dernier est aussi l'auteur de livres spécialisés, dont le dernier en date intitule "Le transport maritime à Saint-Barthélemy et Saint-Martin".
Quelques figures de l'île ont contribué à l'élaboration de cet ouvrages, tel que M. Romon Beal, Ingénu Magras et Edouard Magras.
Edouard et Romon qui étaient également présents à cette conférence.
Près d'une centaine de personnes était présente à cette conférence, forte intéressante. 
Saint-Barthélemy commémore l'armistice de 1945. 
Le 8 mai correspond à la commémoration de l'Armistice de 1945 (victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie lors de la Seconde Guerre mondiale) 3 septembre 1939 / 8 mai 1945.
La capitulation allemande fut signée à Berlin par le maréchal Keitel dans la nuit du 8 au 9 mai 1945 et mit fin à une guerre qui a duré plus de cinq ans.
Le jour de la Victoire 1945 , des cérémonies officielles de commémoration sont organisées dans de nombreuses communes de France et d'outre-mer. A Saint-Barthélemy, un dépôt de gerbes a eu lieu ce mercredi 8 mai à 11 h au monument aux morts, cérémonie officié par M. le Président de la Collectivité en présence de nombreux élus et anciens combattants, le représentant du préfet délégué des deux collectivités ainsi que de nombreuses personnes civiles et militaires.
Comme  les années précédentes, la participation des élèves du collège Mireille Choisy a été remarquable.
Un Toit pour les enfants de Madagascar.
Le Lions Club Île de Saint-Barthélemy s'est mobilisé pour venir en aide aux enfants de Madagascar, suite au cyclône "Haruna" du 23 février dernier qui a dévasté le centre médico-social de Betania Ankasina, situé à proximité d'Antananarivo.
Cette région constituée essentiellement de rizières et de marais a subi des dégâts considérables, les habitations de constructions légères en bois ont été dévastées et de nombreuses familles n'ont plus de maisons et se retrouvent ainsi totalement démunies dans des conditions sanitaires déplorables. La souffrance de ces familles qui vivent dans l'eau est insupportable et beaucoup d'enfants et de nourrissons ont déjà péri.
Ce centre médico-social a fait appel au Lions Club, ce qui a justifié la conférence qui a eue lieu le vendredi 17 mai 2013 à la salle de la Capitainerie. Les membres du Lions Club de St-Barthélemy ont fait un exposé de la situation à Madagascar et des besoins immédiats de ce centre qui sont de reconstruire rapidement des maisons pour pouvoir loger ces familles en détresse.
Il faut savoir que localement, l'on peut construire une maison, pouvant accueillir 5 personnes, pour un budget de 850€.
Les premières personnes qui ont été contactées par le Lions Club et qui pour la plupart étaient présentes à cette conférence, ont répondu avec beaucoup de générosité, afin de venir en aide à ces familles.
Le Lions Club espère et attend d'autres Dons qui viendront compléter ceux déjà effectués.
Lors de cette conférence, le président du Lions Club a précisé qu'il y aurait un suivi particulier de la construction de ces maisons et qu'un reportage sera réalisé au centre de Betania Ankasina à l'issue de ce programme de reconstruction.
Toutes les personnes qui souhaiteraient participer à cette oeuvre humanitaire, peuvent prendre contact avec Amande du Lions Club au 0690 65 80 07, ou envoyer leur don, par chèque, à l'ordre du Lions Club,  PB 186 Gustavia 97095 Saint-Barthélemy
Jean-Jacques Rigaud, président et au nom de tous les membres du Lions Club, remercie très chaleureusement la Collectivité qui s'est mobilisée immédiatement,  ainsi que les personnes et les entreprises qui ont déjà participé et toutes celles qui se joindront à cette belle opération:                                                                         
" Un Toit pour les enfants de Madagascar"

Collecte du Lions Club pour Haïti.
Le Lions Club de l'île de Saint-Barthélemy a organisé une grande collecte pour Haïti. Elle s'est déroulé le samedi 11 mai sur le parking des établissements ALMA à Public. Les dons concernaient les denrées séches, les jouets, les vêtements et chaussures, le linge de maison, la vaisselle.
Le tout sera expédié en Haïti par container dans les prochaines semaines. 
West Indies Regatta du 2 au 5 mai 2013.
Le village de course de la West Indies Regatta accueillera, pour son édition 2013, un marché de produits frais et d'objets artisanaux des îles de la Caraïbe.
Le Comité du tourisme de Saint-Barthélemy invite les artisans qui le souhaitent à s'inscrire pour exposer et vendre leurs produits sur le village de course de la West Indies Regatta, du 3 au 5 mai 2013 sur le port de Gustavia.

Informations et inscriptions : Comité territorial du tourisme de St-Barthélemy, téléphone: 05 90 27 87 27 - Fax: 05 90 27 74 47 -Courriel: info@saintbarth-tourisme.com

Arrivée ce mercredi 1er mai des premiers bateaux de la West Indies Regatta, avec à leur bord, des produits locaux, fruits, légumes, mais aussi divers objets artisanaux.
Pour cette occasion, Un marché de produits frais et d'objets artisanaux des îles de la Caraïbe, était organisé sur le quai de la république, ainsi que la traditionnelle foire culinaire du Rotary Club.
Aujourd'hui jeudi, quelques bateaux sont arrivés dans la journée.
Ce soir, un cocktail de bienvenue est organisé avec une projection de films et archives.
Un grand merci à Alain Blanchard pour ces magnifiques photos.
Séisme "important" au large de Saint-Barthélémy.



Un séisme d'une magnitude de 5,3 sur l'échelle de Richter a été enregistré dans la nuit de lundi à mardi au large de l'île de Saint-Barthélémy, par 17.48°N, 62.14°O et à 48.9 km de profondeur a indiqué mardi l'Observatoire volcanologique et sismologique de la Guadeloupe (OVSG).

Enregistré à 2h56 heure locale, le séisme qui  est d'origine tectonique a été qualifié "d'important". Il a été ressenti dans l'île, mais n'a pas provoqué de dégâts, selon l'OVSG et des témoignages sur place.
L'Observatoire a établi son épicentre en mer, à 80 km à l'Est-Sud-Est de Saint-Barthélemy.
Place au Saint-Barth Film Festival cette semaine.
Sur une île dépourvue de salle de cinéma, le Saint- Barth Film Festival offre à Saint Barthélemy depuis 18 ans (déjà !) l'occasion unique dans l'année de vivre une semaine au rythme du 7e art.
A partir de ce jeudi 25 avril jusqu'à mardi 30, pas moins de 12 films seront projetés, sur le plateau de l'Ajoe, à Lorient, au musée du Wall House ou sur la plage de Flamands, pour la traditionnelle soirée de clôture. Avec pour chaque film ou presque un membre de l'équipe invité pour venir le présenter. Le Saint-Barth Film Festival offre donc également la possibilité de rencontrer des professionnels du cinéma. Et non des moindres.
Cette année, par exemple, la gloire montante du cinéma mexicain, Michel Franco, récompensé à Cannes l'an dernier dans la sélection Un certain regard avec le film Après Lucie (vendredi, 20h, à l'Ajoe), est au rang des invités. Tout comme l'Argentin Pablo Trapero, dont le film Elefante Blanco (lundi 29 avril, 20h, à l'Ajoe) figurait également dans la sélection cannoise Un certain regard l'an dernier.
Pablo Trapero, qui connaît le chemin du festival de Saint-Barth pour y être déjà venu, est le réalisateur d'un autre film à l'affiche de cette 18e édition du festival. L'un des sept courts métrages qui brossent le portrait de la capitale cubaine, 7 jours à la Havane (dimanche 28 avril, 20h, à l'Ajoe), confiés à autant de réalisateurs talentueux. Parmi eux, Benicio del Toro, passé derrière la caméra, Julio Medem, le Palestinien Elia Suleiman, Juan Carlos Tabio, Laurent Cantet, Palme d'or à Cannes avec Entre les murs, ou encore Gaspar Noé. A ne pas manquer, pour s'évader dimanche soir de Saint-Barthélemy.
Autre invitée attendue, la réalisatrice d'origine haïtienne, Patricia Benoit dont le film Pierres au Soleil est programmé samedi 27 avril, 20h, à l'Ajoe . Et sa compatriote, l'écrivain Edwige Danticat, elle aussi établie aux Etats-Unis, qui joue pour la première fois dans ce film.
A noter que tous les films programmés sont en français ou sous-titrés en français.
Conçu au départ pour promouvoir le cinéma caribéen et permettre à ses acteurs, réalisateurs, producteurs, de se rencontrer pour échanger, le Saint-Barth Film Festival a élargi son horizon. Mais sans perdre le sens de sa mission première. Le festival de Saint-Barthélemy, cette année encore, parle de la Caraïbe. A commencer par notre île. Lors de la soirée d'ouverture, ce jeudi soir, doit être projeté L'Autre Saint-Barth, (20h, à l'Ajoe), le documentaire réalisé cet hiver par le grand reporter Alexandre Fronty, malheureusement décédé il y a quelques semaines. Cette édition du Saint-Barth Film Festival lui est d'ailleurs dédiée.
Juste avant, un court métrage de la Guadeloupéenne Karine Gama, Soup à Pyé, sera présenté pour la première fois dans un festival.
Vendredi 26 avril, au musée du Wall House, c'est de Saint-Martin et de Sint Maarten qu'il sera question. Avec Baby Needs Milk, le premier film 100% local, réalisé par Richard James (voir l'entretien page suivante avec Bettina Juminer, productrice du film).
Cette année encore, les Guadeloupéens seront présents, notamment avec Dimitry Zandonis, qui revient cette année avec un film sur le Gwo Ka, le tambour à peau qui met la Guadeloupe en transe lors de la saison du carnaval. Ce film, Ka Palé, sera projeté mardi 30 avril lors de la soirée de clôture.
Pour l'occasion, l'association La Pointe en Mouvement, adepte de la musique à peau et du Gwo Ka, viendra donner à entendre, en live, ce que donne cet instrument.
Dès 19h, plage de Flamand. Cette année encore, c'est grâce à l'écran gonflable de l'association Cine Woule, dirigée par un autre Guadeloupéen, d'adoption, en ce qui le concerne : Jean-Marc Césaire, petit-fils d'Aimé Césaire. La Martinique sera représentée par Patrick Baucelin, venu présenter deux films : Les secrets des forteresses de la Caraïbe (samedi 27 avril, 16h, au musée du Wall House) et Le costume traditionnel, de l'esclavage à la gran'robe (dimanche 28 avril, 16h, au musée du Wall House).
L'équipe du Saint-Barth Film Festival a confié la responsabilité de faire la synthèse de tous ces apports à la productrice et réalisatrice Stéphanie James, martiniquaise de naissance et désormais établie en Guadeloupe, avec son mari et coproducteur Steve, originaire, lui, de Trinidad (voir plus loin l'entretien avec Stéphanie
James). Cette habituée du festival de Saint-Barth sera chargée cette année de présenter les films et d'animer les séances de questions réponses avec les invités. Car outre la possibilité de voir des films, le Saint-Barth Film Festival permet de dialoguer avec leurs réalisateurs, présents aux projections. Pour, peut-être, faire
naître des vocations sur l'île.

Jusqu'à mardi 30 avril, le Saint-Barth Film Festival offre cette année encore la possibilité de vivre au rythme du 7e art.
Avec de beaux films à l'affiche et des réalisateurs à rencontrer.

Source : Le Journal de Saint-Barth.

FESTIVAL DU LIVRE, Benjamin Groc et Jean-Marie Eraville remportent les concours de nouvelle.
Cette année encore, a eu lieu sur le parvis du musée, le dimanche 21 avril. le festival du livre et le fameux concours de nouvelles Jeunes plumes, qui cette année a été remporté par Benjamin GROC du collège Mireille Choisy, élève de 2e.
Le concours de nouvelles adultes a récompensé cette année encore Jean-Marie Eraville, auteur du Carré Blanc, sous le pseudonyme "Shlomo."

Quelques photos de  cette manifestation, ainsi que la traditionnelle séance de dédicaces des invités.

Le projet de rénovation du ponton de Corossol a démarré, et les bateaux qui y étaient amarrés ont été déplacés, pour commencer les travaux qui sont actuellement en cours de préparation par l'Entrepreneur. L'achèvement est prévu aux alentours de fin juin 2013.
Plus fonctionnel, plus bas, plus large et plus solide également, les pêcheurs et plaisanciers pourront l'utiliser  avec plus de sécurité car, même si ce ponton ressemblait encore en état, il suffisait simplement de regarder en dessous pour s'apercevoir, qu' il n'y avait même plus de ferrailles, et qu'il était temps de le rénover.   

Rénovation du ponton de Corossol.