Archives octobre 2014

Tempête tropicale GONZALO – Prévisions.
Lundi 13 octobre 2014 à 06 h légales Antilles.
Communiqué d'activité cyclonique.
A 5h locale, soit 9h UTC, la tempête tropicale "Gonzalo" était centrée à environ 75 km au NordEst de la Guadeloupe. Elle passera au voisinage immédiat d'Antigua en début de journée, puis à proximité Sud de Saint Barth et Saint Martin. Elle est prévue se renforcer et atteindre le stade d'ouragan mardi au Nord de PortoRico.
Caractéristiques de la tempête tropicale "GONZALO", le 13/10/2014 à 9h UTC:
Position: 16.8N 60.9W
Pression au centre: 1000 hPa
Déplacement Ouest (280 degrés) à 17 km/h
Vents moyennés sur une minute: 95 km/h, rafales atteignant 110 km/h
Intensité: se renforçant.

Image satellite de la tempête tropicale Gonzalo. Crédit image : NOAA-GOES


Des conditions de tempête sont attendues sur une la zone en alerte demain matin. Des cumuls de précipitations de l'ordre de 100 mm à 200 mm sont possibles avec des cumuls isolées pouvant atteindre 300 mm sur les Petites Antilles, Puerto-Rico et les Iles Vierges. Une forte houle affectera les îles du Nord de la Dominique aux Iles Vierges demain matin.


Gonzalo se renforce. Le NHC prévoit un passage en Ouragan dans les prochaines heures.
Il est 19 heures, nous sommes en pleine deuxième phase du passage de l'Ouragan Gonzalo, voici quelques photos que nous avons pu faire dans l'oeil de l'ouragan à Corossol, où l'on déplore quelques dégâts : arbres arrachés, bateaux coulés.
Nous attendons de voir demain matin, où les dégâts matériels risquent d'être beaucoup plus important, surtout du côté de Gustavia, d'après des vidéos et photos vues sur facebook, il y aurait beaucoup de dégâts dans la rade de Gustavia.
Passage de l'Ouragan Gonzalo en classe 1.
Des rafales de vent, dont une mesurée à plus de 200 km/h, une mer déchaînée et des trombes d'eau. L' Ouragan de classe 1 Gonzalo s'est abattu sur Saint-Barth et Saint-Martin. Depuis lundi 13 octobre dans l'après-midi, selon la Préfecture,  trois personnes sont portées disparues  deux à Saint-Barth et une à Saint-Martin.

Le préfet, qui s'exprimait par téléphone lundi soir dans le journal télévisé de Guadeloupe 1ère, a indiqué que ces trois personnes étaient portées disparues lors de "circonstances maritimes", sans plus de précisions. Il a également précisé que les écoles des deux îles resteront fermées, mardi, dans le cadre d'un niveau d'alerte grise permettant l'évaluation des dégâts provoqués par Gonzalo.
Les habitants de Saint-Barth se sont réveillés stupéfait devant l'ampleur des dégâts constatés au levé du jour.
Voici quelques photos réalisées par Angélo PAYET, Francis GREAUX et Corossol.info.

Cliquez sur les photos pour voir l'album.
http://corossol.info/ouragangonzalo/index.html
http://corossol.info/ouragangonzalo/index.html
http://corossol.info/ouragangonzalo/index.html
http://corossol.info/ouragangonzalo/index.html
http://corossol.info/ouragangonzalo/index.html
http://corossol.info/ouragangonzalo/index.html
http://corossol.info/ouragangonzalo/index.html
http://corossol.info/ouragangonzalo/index.html
http://corossol.info/ouragangonzalo/index.html

Ouragan Gonzalo à Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

La ministre des Outre-mer, George PAU-LANGEVIN, fait part de son soulagement après l'annonce du sauvetage des deux personnes qui restaient portées disparues à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy, suite au passage de l'ouragan Gonzalo sur les deux îles en début de semaine.

George PAU-LANGEVIN a adressé ses félicitations aux équipes de secours qui ont pu, sous la coordination du préfet délégué de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, récupérer saines et sauves la totalité des personnes dont on était sans nouvelles et, en particulier, ces deux personnes portées disparues dans les premières heures de l'ouragan et pour lesquelles l'inquiétude était grande.

La ministre a toutefois été informée du décès d'un homme par noyade en partie néerlandaise et elle a adressé un message de condoléances attristées aux autorités de Sint Maarteen. 



Les deux disparus en mer retrouvés à terre



Les deux personnes portées disparues en mer lors du passage du cyclone Gonzalo sur les Îles du Nord sont saines et sauves. Elles étaient à terre. Pour l'heure, aucune victime n'est à déplorer.
Deux jours après le passage de l'ouragan Gonzalo, les Îles du Nord continuent de panser leurs plaies. Mais une bonne nouvelle vient du Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage Antilles-Guyane (CrossAG) et de son directeur, Édouard Perrier : « Les deux personnes potentiellement disparues en mer ont été retrouvées. » Finalement, elles étaient saines et sauves à terre.
Depuis le signalement de ces deux personnes en difficulté en mer, une à Saint-Barthélemy et une à Saint-Martin, le CrosssAG avait déployé des moyens de recherches aériens et nautiques. Mais elle avait également poursuivi son enquête à terre. Le CrossAG a fini par apprendre que les deux personnes recherchées s'étaient tirées d'affaire par elles-mêmes.
Des personnes secourues
« Les gens nous appellent pour signaler des personnes en difficulté, mais ne pensent pas à nous appeler pour nous dire qu'elles sont en sécurité », regrette le directeur du CrossAG, qui se félicite toutefois de l'heureux dénouement. « Il n'y a pas de perte humaine à déplorer. » Ni à terre, ni en mer. En tout, 46 personnes « ont été secourues, retrouvées ou se sont sorties d'affaire seules ».
Mais parfois, certaines situations ont été limites. Édouard Perrier pense, notamment, à cette dame qui a demandé assistance à Saint-Barthélemy au tout début du phénomène cyclonique. Impossible d'aller la secourir. Les conditions étaient trop mauvaises. « On lui a dit de mettre son gilet de sauvetage. Son embarcation a fait naufrage. Elle a été sauvée par son gilet et elle a pu s'accrocher à des rochers. » Les secours l'ont récupérée saine et sauve.
Même chose pour cette famille, un couple et son bébé de 3 mois, en difficulté sur leur bateau à la sortie du port de Marigot, à Saint-Martin. Eux aussi, ils ont demandé assistance et les sauveteurs de la SNSM ont bravé les éléments pour leur porter secours. « Sept personnes ont risqué leur vie pour sauver celle des autres au plus fort de la tempête », souligne le directeur du CrossAG. La famille a pu être secourue, mais la vedette de la SNSM s'est échouée.
Le CrossAG reste mobilisé
Édouard Perrier constate qu'il y avait beaucoup de monde sur des bateaux pendant le passage du cyclone Gonzalo. Il rappelle que « la consigne, c'est de sécuriser les embarcations. De doubler ou tripler les amarres et d'aller se mettre à l'abri. » Certaines personnes ont sans doute été surprises par l'ampleur du phénomène.
Le CrossAG reste mobilisé. « Beaucoup de gens habitent sur des bateaux et ne sont parfois pas équipés de moyens de communication. On reste en lien avec les garde-côtes américains. Il se peut que dans les jours qui viennent on nous signale des navires à la dérive. On ira voir s'il y a des personnes à bord. » Mais pour l'instant, précise Édouard Perrier, personne n'a signalé d'autres personnes disparues.

Source: wwwfranceantilles.fr.

La ministre des Outre-mer George Pau-Langevin a profité d'une visite à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy dimanche, pour évoquer la "reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle" dans ces collectivités après le passage de l'ouragan Gonzalo le 13 octobre dernier. 
"A Saint-Barth, les dégâts sont moins perceptibles qu'à Saint-Martin", a constaté  George Pau-Langevin, qui s'est réjouie de constater que "les populations des deux îles (sont) déjà reparties de l'avant. Et se (sont) mises au travail pour réussir la saison touristique qui démarre".
Des tonnes de végétaux détruits par Gonzalo.
Suite au passage de Gonzalo lundi dernier, qui a laissé sur son passage des dégâts considérables au niveau des bateaux, mais aussi de la végétation qui a payé un lourd tribut, et dans le but de permettre au particuliers et professionnels d'évacuer les végétaux détruits par le cyclone, la Collectivité a mis à disposition un terrain à saint-Jean, sur lequel se trouve déjà le tout nouveau boyeur de végétaux acheté il y a deux ans. Tous les végétaux seront broyés sur place, réduisant ainsi une quantité non négligeable de ces derniers afin de déengorger le centre de propreté de Public.
A noter  que cette plate-forme de Saint-Jean était ouverte de mercredi à samedi midi.
Le Service de Propreté vous informe de la fermeture du terrain de Saint–Jean pour le dépôt des végétaux, celui-ci étant saturé.
Nous reprenons les réceptions au service de propreté avec les réglementations en vigueurs qui sont :
•> Dépôts tous les jours à la fosse pour les végétaux ne dépassants pas 40 cm
•> FONCTIONNEMENT DU BROYEUR :
• Fermetures du broyeur les lundi et vendredi
• Dépôts limités à un camion, par jour et par personne ou entreprise
• Taille limite au broyeur 1.20 M
Le service de propreté vous remercie de votre compréhension.
Nettoyage des algues sargasses.
La Collectivité de Saint-Barthélemy procède actuellement au ramassage des  sargasses dans différents secteurs de l'île.
Ce ramassage permet d'assainir les différentes plages concernées depuis le mois d'août dernier par ces algues arrivées avec les courants marins depuis la mer des Sargasses.
Des effets sur la Santé de type irritation occulaire, irritation des voies respiratoires, nausée, céphalées peuvent survenir en cas d'exposition. Il est donc conseillé aux personnes sensibles de ne pas fréquenter les plages concernées.
Sur les photos ci dessous, la plage de Corossol dont le ramassage a commencé aujourd'hui, et va se poursuivre demain vendredi, toute la journée.