Archives Septembre 2011

Nettoyage de la route de Corossol.
Comme au mois d'octobre dernier, nous venons de connaître une nouvelle épisode de pluies exceptionnelles, Corossol est encore une fois de plus affecté par les ravines ( ou plutôt les sources) qui n'en finissent pas de couler sur la route, ce qui a pour conséquences, une route devenue très glissante et dangereuse depuis l'entrée du village jusqu'à la glissière sur la plage.
Ce qui a déjà occasionné de nombreuses " glissades " et accidents (comme ce fût le cas d'un accident d'un scooter au mois d'octobre 2010).
Le conseiller territorial de Corossol se bat à longueur d'année pour améliorer, réparer les choses qui ne vont pas et ce, toujours en parfaite harmonie avec les habitants et notamment dans ce cas précis.
Il a fait intervenir la brigade verte pour le nettoyage de la route, à chaque fois que cela s'avérait utile et plus particulièrement pour ce problème d'eau sur la route en collaboration avec les services techniques de la collectivité, l'intervention d'une entreprise privée avec une balayeuse mécanique à deux reprises : En octobre 2010, ainsi que ce samedi matin 1 octobre 2011 toute la matinée, opération qui pourrait être renouvelée si besoin, mais c'est la nature qui décide.
Le conseiller territorial du village s'engage et ce, avec les services techniques à essayer de trouver une solution alternative pour palier à ce problème en attendant que la route soit entièrement refaite, en tenant compte bien évidemment de ce problème d'eau, car elle en a bien besoin et si cette route n'est pas encore refaite, c'est que ce n'est pas si facile, dans le cas contraire, ce serait déjà fait.
Pour en revenir à l'écoulement des eaux , le problème ne date pas d'hier, les anciens du village peuvent encore témoigner de l'époque où les ravines coulaient pendant des mois durant sur la route, mais aussi à une époque beaucoup plus lointaine, l'eau coulait en permanence pendant la saison des pluies, dans ce que les habitants appelaient  " le Dalot "  qui se trouvait exactement à la place de la route actuelle.
Corossol se trouve à moins d'une dizaine de mètres au dessus du niveau de la mer, dans une vallée entourée de mornes, tout le monde peut donc comprendre que l'eau ne monte pas mais descend toujours vers le point le plus bas, et c'est ce qui explique que par temps de grandes pluies, nous sommes confrontés à chaque fois au même problème.
Le conseiller de Corossol a tenu à faire cette petite mise au point qu'il aurait bien pu se passer, suite à des remarques déplacées de quelques personnes, qui le mettent en cause lui et la collectivité parce que des personnes ont malheureusement glissé dans cette eau.
Face à la nature, nous faisons ce que nous pouvons, pas ce que nous voulons.

Danet Jean-Marie ( Jeannot)
Conseiller territorial. 
Algues brunes, Gustavia et les plages du sud touchées.
                         
Depuis plusieurs mois, des dépôts exceptionnels d'algues mortes, s'accumulent sur les côtes des Antilles et de Saint-Barthélemy.
Ces amoncellements, qui peuvent atteindre plusieurs mètres de haut, proviendraient des côtes de Floride. Ces algues brunes sont d'ailleurs appelées «sargasse» du nom de la mer des Sargasses, au large de la Floride.
Aucune comparaison avec l'invasion d'algues vertes en Bretagne, toutefois, il est conseillé aux personnes atteintes de pathologies respiratoires, notamment asthmatiques, de ne pas s'approcher de ces algues échouées, qui dégagent une forte odeur «d'oeufs pourris» et rendent impossible la fréquentation des plages touchées.
Après les plages de la côte Atlantique, c'est au tour des plages du sud: Public, Corossol, Grand-Galet ...et de la rade de Gustavia d'être affectées par ce phénomène.
Photos: Gréaux Francis.
Après plus d'un an de travail, l'association BKMH est fière d'avoir pu inaugurer le 2 septembre 2011 les bâtiments scolaires construits pour l'Institution St Paul. Etaient présents à la cérémonie, entre autres invités de marque : Mr Yves Gréaux, vice Président de la Collectivité de St Barthélemy, Mr Nils Dufau, représentant de la Collectivité et de l'Alliance St Barthélemy, Mr Henri Louis, représentant de la Croix Rouge de St Barthélemy, Mr Vincent Lagenèbre, représentant du Rotary Club de St Barthélemy, Mr Stéphane Caubel, Président du Lion's Club de St Barthélemy, Mr Jean-Pierre Ballagny, Président du Lion's Club lorsque le projet BKMH a été initié, Mr Adrien Gaume Bréchet, Président de BKMH, Mr Dominique Delpouech, Attaché de l'Ambassade de France à Haïti, Mr France Etienne Louisseur, Inspecteur Principal du District Scolaire de Tabarre, Sœur Jeanne Maurice, de l'ordre de St Paul de Chartres. L'inauguration s'est ouverte sur une messe célébrée par le Révérend Clarc de la Cruz, qui a ensuite procédé à la bénédiction des bâtiments. Puis il a laissé la parole à différents intervenants de l'Institution St Paul et du chantier BKMH. Sœur Jeanne Maurice s'est vue remettre par Mr Gréaux une médaille de Citoyen d'honneur de St Barthélemy. Après quoi, les jeunes élèves de l'institution St Paul ont présenté un spectacle de danse et de théâtre. La cérémonie s'est achevée par un banquet de l'amitié, offert par la Collectivité de Saint Barthélemy et préparé par les sœurs. 
Le poisson lion, la nouvelle menace dans les eaux de Saint-Barth.
Après avoir envahi la mer des Caraïbes, le poisson Lion est appelé à proliférer sur nos rivages. Potentiellement dangereux pour l'homme, il présente un risque pour l'écosystème marin. Seul point positif : on peut le manger. Sa chair serait même délicieuse!
Logiquement, le Pterois volitans, également connu sous le nom de poisson-lion ou rascasse volante, aurait dû rester chez lui. C'est-à-dire dans les océans Indien et Pacifique. Mais en 1992, un cyclone a dévasté un aquarium de Floride et quelques exemplaires de cette rascasse un peu particulière ont recouvré leur liberté avant de... proliférer plus que de raison! « S'il n'a pas fait parler de lui les premières années, nous nous sommes aperçus qu'il a commencé à remonter, dès 2001, la côte Est des États-Unis. Puis, à cause d'une eau trop froide, il a entamé sa re-descente jusqu'à la mer des Caraïbes » , détaille aujourd'hui la Diren (direction régionale de l'environnement). L'année dernière, ce poisson avait déjà touché le Venezuela, le Mexique et la quasi-totalité des îles caribéennes. Seules les petites Antilles semblaient relativement épargnées. Cette situation ne devrait pas perdurer bien longtemps! « Il a déjà été capturé à plusieurs reprises par des pêcheurs de l'île, la dernière prise date de samedi dernier du côté de Corossol par le pêcheur Angélo PAYET. Il mesurait une vingtaine de centimètres, ce qui signifie qu'il était là depuis plus d'un an. » Coup dur pour la biodiversité.
Ce poisson lion a été remis à la réserve marine. Car voilà : ce poisson exotique, pourtant non dénué d'un certain charme, représenterait une triple menace! « Il induit un risque sanitaire, un risque pour la biodiversité et un risque économique » , assure sans ambages la Diren. Il faut dire que cette rascasse capable de pondre plusieurs milliers d'oeufs tous les 4 jours et sans grands prédateurs dans notre milieu, possède un féroce appétit. « Il mange tout et est susceptible de s'attaquer à une soixantaine d'espèces présentes sur nos récifs coralliens! » Autant dire qu'à lui seul, il est en mesure de mettre à mal l'écosystème local, mais aussi de pénaliser le monde de la pêche, en réduisant les ressources. Pour ne rien arranger, le poisson-lion se classe parmi les espèces venimeuses. « Ses piqûres, provoquées par ses épines, ne sont pas mortelles. Toutefois, elles se montrent très douloureuses et peuvent conduire à un état de choc. Pour un plongeur ou un nageur, cette situation est potentiellement en mesure d'entraîner un accident. » 
Petite vidéo de la capture du poisson lion à Corossol.
Les Journées du Patrimoine 2011.
GUEPARD à la UNE sur France-Antilles ! Ou comment une TPE d'origine Saint-Barth finit par se faire remarquer par les médias...

http://www.guadeloupe.franceantilles.fr/actualite/culture-et-patrimoine/guepard-frise-le-patrimoine-architectural-20-09-2011-139140.php
Au cours du week-end, chacun a pu se rendre compte de l'importance du patrimoine guadeloupéen. Mais si cet héritage commun existe encore, c'est grâce aux gens qui le conservent et qui le font vivre. C'est le cas des Cuisinières dans leur domaine, c'est aussi celui de ceux qui s'attachent à faire perdurer telle ou telle technique ancestrale. Celle de la frise décorative traditionnelle....
Lire la suite sur franceantilles.fr
Une trombe marine cette après-midi 13 septembre du côté de Pointe Milou.
Photos : Marie-Marcelle Laplace.
Une trombe marine est une colonne d'air mélangé d'eau en rotation, formant un entonnoir nuageux, sous un nuage convectif au-dessus d'une étendue d'eau. Ces phénomènes de micro-échelle se forment lorsque les conditions sont très instables alors que de l'air froid passe au-dessus d'eaux chaudes. Généralement moins intenses qu'une tornade, elles se dissipent une fois sur la terre. Il en existe deux types : les trombes d'air froid et les trombes tornadiques.
Le type de trombes marines le plus courant est celui dit « d'air froid ». Ces trombes se forment quand de l'air frais se déplace au-dessus d'eaux relativement plus chaudes. La couche d'air doux juste au-dessus de la surface de l'eau étant moins dense que l'air froid qui s'amène, il devient en équilibre instable et subit une poussée d'Archimède vers le haut. L'humidité qu'il contient se condense en altitude pour former des nuages convectifs qui peuvent aller du simple cumulus jusqu'au cumulonimbus et sous lesquels on retrouve des courants ascendants.

La Guadeloupe, et les îles de Saint-Barth et Saint-Martin sont en vigilance météorologique jaune en raison du passage de la tempête tropicale " MARIA" à proximité de nos îles.
La Tempête Tropicale Maria circule en laissant nos îles en marge de sa partie la plus active. Son centre est localisé par 19.0 Nord et 63.7 ouest soit à environ 100 km au Nord-Nord-Ouest de St Martin. Elle se dirige vers le Nord-Ouest à raison de 20 km/h.
Sa pression minimale est de 1004 hpa. Des pluies orageuses s'étendent à 230 km l'est de nos îles.
Les vents observés actuellement deviennent sont de secteur Sud-Sud-Ouest 20 à 30 km/h.
Même si nos îles restent à l'écart de l'activité principale de « Maria », nous sommes toujours concernés par des lignes de grains orageux qui pourront donner ponctuellement des cumuls de pluies importants ainsi qu'une activité orageuse.
Le vent va s'orienter au secteur Sud en cours de journée puis Sud-sud-Est avec une allure soutenue 35 à 40 km/h et accompagné de rafales supérieures à 60 km/h.
La mer est forte avec des vagues de 3m/3m50 en matinée et la présence d'une houle venant de secteur Est à Sud-Est puis se calme sensiblement dfans l'après-midi pour n'être plus qu'agitée à forte en soirée avec des hauteurs moyennes de 2m50.
La Tempête Tropicale »Maria » est entrain de passer au large de nos îles, le niveau de vigilance jaune pour la mer est maintenu, avec une vigilance jaune pour fortes pluies et orages justifié par un risque de cumul de pluies localement important.
De leur côté, les pêcheurs et les plaisanciers de Saint-Barth avaient pris leurs responsabilités. Dès jeudi matin, notamment dans les ports de pêche les plus exposés, Gustavia, Corossol, Public et Lorient on a assisté au ballet des embarcations remorquées hors de l'eau, principe de précaution oblige.
De leur côté, les équipes  des services techniques de la collectivité et de la cellule sécurité civile avaient renforcé les équipes et fait un état des matériels . Pendant ce temps, Maria continuait d'énerver les prévisionnistes par ses sautes d'humeur. La trajectoire annoncée par les sites spécialisés n'a cessé d'évoluer, le centre étant annoncé le matin, pour passer sur la Rivière salée, puis, à midi, pour passer sur la Basse-Terre, avant d'être prévu, à 17 heures, sur la Grande-Terre pour finalement passer au nord de Saint-Barth et de Saint-Martin. Cette remontée de Maria est plutôt heureuse, l'essentiel des vents violents se situant au nord du phénomène. La tempête a, par ailleurs, ralenti ce dimanche matin, ce qui est souvent un signe de renforcement.

compteur gratuit