A nou parlé inne tite béké d'patois

Le patois du Corossol
" UNE LANGUE QUI MEURT, C'EST TOUT UN PEUPLE QUI DISPARAÎT "

Dans cette petite île, nombreux sont les enfants qui arrivant à la maison, à la sortie de l'école, se retrouvent dans  des quartiers et des familles où le patois demeure le moyen le plus adapté pour transmettre les sentiments les plus forts; C'est l'outil de communication  par exelence.
A l'heure où des quatre coins du monde, des voix s'élèvent pour faire comprendre que la richesse des populations de notre terre est avant tout de faire partager leurs différences sans excès et sans discrimination, il nous appartient à nous , habitants d'une petite île, d'apprendre à nos jeunes à respecter et à mettre en valeur ce qui a toujours fait notre force et contribué à faire de nous des hommes et des femmes fier de leur patrimoine.
Nos générations d'aujourd'hui doivent pouvoir continuer à vivre en harmonie avec le passé et le présent sans avoir à en rougir.
Cela peut certainement surprendre quand on découvre que sur une petite île de 25 km2 continue à subsister une telle diversité linguistique : Sous le vent/ Au vent, comment une population a t-elle pu traverser les vicissitudes du temps en conservant un si grand nombre de tradition ? Toutes ces valeurs, nous nous devons de les transmettre à nos jeunes, parce qu'elle représentent une richesse qui nous a été fidèlement transmise par tous ceux qui ont vécu avant nous.
Nous avons des richesses et une culture qui s'enracinent dans un passe rempli d'évènements dont ne parlent pas les livres d'histoire, mais qui constituent des passerelles entre les générations. vouloir délibérément "couper les ponts" équivaut à séparer l'arbre de ses racines.
En écoutant parler les un et les autres, on retrouve dans l'emploie du patois de nombreuses expressions empruntés au vocabulaire marin ou celui des pêcheurs, il en est de même de l'utilisation des expressions d'origine étrangère qui est le résultat de l'intensité de nos relations commerciales et économiques avec les Îles voisines.  L'apport du vieux français demeure très important.
Aujourd'hui devant le désarroi de nos jeunes génération nous nous plaisons souvent à dire : " ils n'ont plus de repères, ils sont déboussolés".
Gardons toujours présent à l'esprit que l'utilisation de la langue maternelle est un signe d'appartenance à un groupe qui a ses limites ancrées dans une réalité, reflet d'un réseau d'échange, valorisé par l'épreuve du temps.
Extrait : Du patois au français réalisé par
                l'équipe Enseignante des classes maternelles
                et primaires de l'école Ste Marie de Colombier
VOCABULAIRE

Notre patois, c' est tout simplement du très vieux français, cependant nous y trouvons beaucoup de mots à consonance anglaise, probablement introduits par les marins fréquentant les îles anglophones.
L' orthographe du patois n 'étant pas vraiment définie, les mots sont écrits, simplement, comme on les prononce et certains " autres", à la française.

La maison et ses différentes pièces:


La maison      :          La case                                            La table de travail    :  Le fourno                                       
La cuisine      :        La cuzine                                          Le placard                  : L 'ermouère                                   
Le lit                :        La couche                                        Les casseroles          : Les  futailles                                                   
La toiture      :        Le kom                                            Les faitouts                  : Les choyères
Le balai          :        Le balié                                         
La chambre    :        La chonme
La cuisinière  :        Le stob
La  terrasse  :        Le chéde
Le couloir      :        Le corridor
Le wc              :        Le cabinet
L' entée          :        Le seuil         
Le sol interieur  :      Le plancher   
Le mur de la maison :La palissade 
La cour en béton  :    Le pémin'ne   
Une maison une seule pièce :Le karbète
Mi deu tite foto pou vou-zot rire inne tite béké !

compteur gratuit